Grégoire, Jean-François

Mémoire de maîtrise

Diplomation : 30 novembre 2010

Titre : De l’affect à l’effet : le rôle des émotions dans le maintien des normes

Résumé :

L’analyse de notre rapport à la normativité nécessite que nous répondions non seulement à la question de ce que nous nous devons les uns les autres, question centrale de la morale, mais également à celle de savoir comment nous arrivons à saisir, en commun et dans une multiplicité de contextes, ce que nous nous devons effectivement les uns aux autres. Dans ce mémoire, je chercherai à démontrer que c’est grâce aux affects que les individus arrivent à saisir en commun les enjeux et les obligations qui pèsent sur eux dans une grande variété de contextes. Je poursuivrai un objectif double. D’abord, je souhaite développer une version originale de la thèse épistémique émotiviste, largement inspirée de celle de Jesse Prinz, selon laquelle la disposition à ressentir des émotions est nécessaire pour formuler des jugements moraux. Ensuite, je souhaite offrir une présentation des principales émotions morales discutées dans la littérature philosophique.

Comments are closed.